Société - Faits divers

Côte d'Ivoire : Bouaké, l'étudiante portée disparue retrouvée morte, son assassin un conducteur de moto-taxi appréhendé par la BAC


Publié le 26 Novembre 2021 à 10:22
Source: Autres Sources
412

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Le commissaire Konaté de la Brigade Anti- Criminalité (BAC), logé au sein de la préfecture de police de Bouaké et ses éléments, ont une énième fois fait un travail hautement remarquable. Une semaine après la disparition mystérieuse d'une étudiante à Bouaké, les hommes du commissaire Konaté sollicités par les parents de la disparue pour apporter leur expertise aux recherches, ont magistralement obtenu des résultats.

Kouakou Amoin Marie-Josée, étudiante en licence 2 de Communication à l'Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, portée disparue depuis le jeudi 18 novembre 2021, a été malheureusement retrouvée morte, confie à KOACI une source judiciaire. Selon les informations reçues, c'est dans la nuit de ce jeudi 25 novembre 2021 aux alentours de 20 heures au quartier Broukro, non loin d'un collège dans une maison inachevée, que le corps sans vie de Kouakou Amoin Marie-Josée a été retrouvé.

Son bourreau, son chauffeur de taxi-moto qui avait auparavant a été interpellé, entendu puis relâché par la gendarmerie, a été par la suite appréhendé par les éléments de la BAC qui, après l'avoir confondu avec des éléments de preuves, a reconnu les faits. « Ce jeudi-là lorsque je l'ai prise à moto, je lui ai dit que j'allais faire une course vers le Collège. Comme elle me fait confiance, car c'est moi qui la transporte habituellement, elle dit qu'il n'y a pas de problème.

C'est ainsi que nous nous sommes rendus vers la maison inachevée étant donné que j'y étais attendu par mes complices (...) J'ai tué la fille, le corps se trouve dans une maison inachevée à Broukro. Je n'étais pas seul... » a avoué le conducteur de taxi-moto nommé Dosso, devant les hommes de la BAC après l'interrogatoire.

En attendant la suite des investigations de la BAC afin de mettre le grappin sur ses éventuels complices, le moto-taxi criminel, est gardé dans un lieu tenu secret nous informe-t-on. C'est le lieu de saluer l'efficacité de la BAC de Bouaké avec sa tête le commissaire Konaté qui une fois sollicitée pour un dossier, fait main et pied pour résoudre le problème.


Laisser un commentaire

Drame à Koumassi : La jumelle rescapée réagit bien à son traitement, son père adoptif fait des...
Ce qui a tué le père de Badra Ali, Danho Paulin en urgence à Abidjan
Axe Ouaninou-Koonan : 6 coupeurs de route dont une femme abattent un gendarme et emportent son arme
Côte d'Ivoire/Drame à Anono : fait 8 victimes dont 07 décès certains, les faits vous épateront
D’importantes découvertes dans la chambre des filles décédées à Koumassi, la CAN 2021 menacée après...

Autres articles