Société - Covid-19

Coronavirus en Côte d’Ivoire : Plusieurs malades transférés à Grand-Bassam, des policiers déployés


Publié le 08 Avril 2020 à 06:52
Source: Autre Presse
7936

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Depuis le lundi 6 avril 2020, le département de Grand-Bassam soulage la ville d’Abidjan, dans laquelle étaient internés les  malades de coronavirus (covid-19). Ces victimes de la Covid-19 vont être escortées, précisément au village de la technologie et de l’information et de la biotechnologie (Vitib).

Pour se rendre compte des conditions d’hébergement sanitaire, le ministre de la Santé et de l’hygiène publique (Mshp), Dr Aka Aouélé, en compagnie du chef de service des maladies infectieuses et tropicales (Smit), Professeur Serge Eholié, et du directeur général de l’Institut national d’Hygiène publique (Inhp), Professeur Bénié Bi Vroh Joseph, s’est rendu dans ledit village, le même lundi,   quelques heures avant.

A LIRE: Dix-huit personnes interpellées à Abidjan après le saccage d’un site de dépistage du Covid-19

Ce sont soixante-quinze (75) chambres qui vont accueillir ces malades.  « Ce sont des malades légers de Covid-19, qui vont être accueillis ici. Le Vitib fait partie des sites que nous avons aménagés, aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, pour une grande capacité de prise en charge. Au Chu de Yopougon, au palais des sports de Treichville, à l’Hôpital militaire d’Abidjan (Hma).  Le nombre de cas augmente parce que nous avons plus de moyens pour tester. Et tous ceux que nous testons positifs doivent être pris en charge », a rappelé le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique.  Selon lui, c’est un site qui répond aux commodités. Toutefois, en accord avec le corps préfectoral local, Dr Aka Aouélé a requis les forces de l’ordre, en l’occurrence les policiers du commissariat de Grand-Bassam, pour une surveillance permanente. En effet, selon une indiscrétion, au moins deux policiers seront placés devant chaque bâtiment abritant les malades de la Covid-19. Ils seront protégés et devront veiller à l’application stricte des mesures de sécurité, mais également éviter que ceux qui n’y ont pas droit, approchent ces malades. Commissaire Allou Vincent Ebrin, chef de service du commissariat de Grand-Bassam s’attelait, sur place, à organiser ses hommes.

Pour sa part, professeur Bénié Bi Vroh a tenu à donner des détails sur le séjour des pensionnaires. « Nous voulons rassurer les malades, que toutes les conditions sont réunies. C’est le cas pour le personnel soignant et celui du service traiteur. Rien n’a été négligé. Les malades seront dans leur chambre. Tout ce dont ils ont besoin sera à leur disposition : trois repas par jour confectionnés par des professionnels, ils auront la télévision à leur disposition ainsi qu’Internet. Le cadre répond à un cadre de vie idéal. Ils seront soumis à un contrôle régulier de température. Il y aura une équipe spéciale pour leur literie », a révélé le Dg de l’Inhp.


Laisser un commentaire

Vente de la voiture d’Arafat Dj : Zoumana Bakayoko, frère d'Hamed Bakayoko au cœur d’un scandale
Une grave révélation faite sur Arafat Dj : l’époux d’une ex-femme de l’artiste parle, après la...
Après la mise en vente d’une voiture de DJ Arafat : Une poursuite judiciaire engagée contre les mis en...
Une voiture de DJ Arafat enlevée frauduleusement de chez Hamed Bakayoko et mise en vente sur un parc auto :...
Bagnon drogué, fou, mort ? : l’artiste en colère réagit

Autres articles

Top articles