Société - Décès d'Arafat

« Mon ministère n’est pas là pour enterrer les artistes » : Ce que Bandaman disait après la mort de Almighty


Publié le 30 Août 2019 à 04:54
Source: Autres Source
2909

Bandaman maurice


Devoir de mémoire après la mort de Almighty. En décembre 2014, alors que des artistes réclamaient une plus grande implication du ministre de la Culture et de la Francophonie, dans l’organisation des obsèques de l’artiste ivoirien Almighty (mort sans laisser une grande fortune), Maurice Bandaman avait déclaré qu’il n’était « pas là pour enterrer les artistes ».

Cinq ans plus tard, le même ministre est impliqué dans les obsèques de DJ Arafat, au point de proposer à sa famille de construire un musée avec ses droits d’auteur.

« Le ministère de la culture n’est pas là pour enterrer les artistes. D’ailleurs, je n’ai aucun budget pour le faire. C’est pour éviter ce genre de confusions que j’ai mis en place une assurance de 10 000 F CFA pour les artistes pour permettre à eux et leur famille de se soigner.

Mais malheureusement, personne n’adhère à cette assurance et quand le malheur arrive, c’est à mon cabinet qu’on vient », avait répondu sèchement Maurice Bandaman, sollicité, par des proches de Almighty.

Suite au décès de DJ Arafat, qui, contrairement à Almighty laisse derrière lui, un relatif héritage artistique et patrimonial, Maurice Bandaman, est certes fois-ci au fur et au moulin, contrairement à sa position quelque peu méprisante, d’il y a cinq ans, quand des artistes le suppliaient d’intervenir pour les obsèques de leur disparu. Rappelons que selon les organisateurs, il avait fini par donner un million FCFA à titre de participation personnelle.

Mort de Almighty et mort de DJ Arafat

« Au cours de l’annonce des obsèques de DJ Arafat, j’ai aussi annoncé la création d’un musée portant le nom de l’artiste. Des Ivoiriens s’interrogent: pourquoi DJ Arafat et pas les autres, Amedée Pierre, Douk Saga ? », avait expliqué Bandaman, répondant qu’à la mort du fondateur du coupé-décalé, il n’était pas ministre de la Culture.

Avec ce rappel sur ses déclarations lors de la mort d’Almighty, on sait au moins que Maurice Bandaman était au moins ministre de la Culture quand celui-ci mourait et qu’il avait déclaré qu’il n’était pas là pour enterrer des artistes. Que s’est-il passé avec DJ Arafat ? Comprenne qui pourra.


Laisser un commentaire

Ce qui a tué le père de Badra Ali, Danho Paulin en urgence à Abidjan
Axe Ouaninou-Koonan : 6 coupeurs de route dont une femme abattent un gendarme et emportent son arme
Côte d'Ivoire/Drame à Anono : fait 8 victimes dont 07 décès certains, les faits vous épateront
D’importantes découvertes dans la chambre des filles décédées à Koumassi, la CAN 2021 menacée après...
Côte d'Ivoire : Accident sur la route de Bingerville, un véhicule de transport d'élèves, 18 victimes,...

Autres articles