Faits divers - la nuque brisée

Yopougon : Un étudiant tué avec la nuque brisée


Publié le 08 Avril 2020 à 06:44
Source: Autre Presse
14107

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le samedi 28 mars 2020, la présence d'un corps sans vie est signalée à « Lokoua-village », dans la commune de Yopougon. Un corps identifié peu après, comme étant celui de Armand Gaye alias « Arnaud ». C'est un jeune garçon d'une vingtaine d'années et étudiant en Première année de construction métallique.

A la suite de cette macabre découverte, la police est alertée par des populations riveraines. Et selon nos sources, les moments d'après, ces éléments des forces de l'ordre se présentent sur les lieux.

A LIRE :  C'est pas une blague, il est arrêté pour injures sur internet, les faits

Ils y découvrent le corps sans vie du jeune homme. Ils l'identifient aisément grâce aux documents administratifs trouvés sur lui. Les mentions sur ces documents sont confirmées par les témoignages des riverains qui semblent assez bien connaître l'étudiant. Vu que le jeune défunt et ses parents sont des habitants du village-quartier.

Le constat externe du cadavre, auquel les policiers s’intéressent, leur fait découvrir une large ouverture à la nuque de Armand Gaye. Une ouverture vraisemblablement faite à l'aide d'un objet lourd. Au delà de sa nuque brisée, le pauvre garçon présente également une importante entaille dans le dos.

Mais qu'est ce qui a bien pu arriver à Gaye Armand ? Dans quelles circonstances est-il mort ? Et qui sont ses meurtriers ? A ce niveau, la police ne tire rien qui puisse faire avancer les choses. Personne parmi ces populations n'ayant la réponse à ces préoccupations.

Même le père du malheureux garçon, présent sur les lieux de la macabre découverte, n'en sait rien, lui aussi. A part qu'il explique aux agents de police, que son fils avait déserté, sans raison, le domicile familial. Et cela, depuis un mois, jusqu'à ce qu'il le découvre mort, ce jour.

Les enquêteurs de la police sont à pied d’œuvre, à l'effet d'établir toute la vérité sur ce crime.


Laisser un commentaire

Abobo : armé de machette et de couteau, un pompiste de la SOTRA tente de tuer sa sœur
Violences conjugales : Battu et violé par sa femme, un homme raconte son calvaire de 10 ans
Maféré : Deux femmes en grossesse, dont l’une attendait des jumeaux, tuées dans un accident de la...
Bloléquin : Meurtre rituel d’un jeune Guéré/ De graves révélations sur la mort du jeune...Il a été...
Cote d'ivoire : Fin de cavale pour un gang ivoiro-malien, plus de 66 millions de Fcfa dans des braquages à...

Autres articles

Top articles