Faits divers - Les choses de la vie

Facobly : Elle tue son frère cadet en ‘’sirotant’’ le sérum et le sang transfusés à l’hôpital


Publié le 21 Juin 2021 à 11:19
Source: Autres Sources
6449

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Yang Tchehi Honoré, enseignant exerçant à l’Inspection de l’enseignement primaire de Facobly (ouest montagneux ivoirien), à 590 km d’Abidjan, a rendu l’âme, le jeudi 27 mai 2021, au Chr de Man, au service de médecine. Ce, après presqu’un mois d’hospitalisation avec des ordonnances et des dépenses énormes.

En effet, les praticiens, qui avaient détecté une anémie, en plus du mal dont souffre Tchehi Honoré, ont prescrit des poches de sang pour combler le sang que le fonctionnaire a perdu.

En attendant, il est mis sous perfusion avec sérum remontant. Après avoir fait le pied de grue, la poche de sang demandée par le médecin-traitant est disponible. Celui-ci est informé. Lorsqu’il se présente à Yang Tchehi Honoré, il se rend compte que le liquide suspendu au-dessus pour la perfusion n’a pas diminué d’un iota. Il veut se rassurer pour savoir si cela a été bien ou mal fait. Il constate que la perfusion a été bien faite.

Lorsqu’il place la poche de sang pour la transfusion à Yang Honoré, il se rend compte, des instants plus tard, qu’aucune goutte de sang n’est descendue dans le corps d’Honoré. De mémoire de praticien, le médecin-traitant dit n’avoir pas encore vu une telle situation. Il n’a même pas le temps de changer de protocole que son patient rend l’âme.

L’information parvient à Kiriao de la sous-préfecture de Facobly, village natal de Yang Tchehi Honoré. C’est la consternation dans le village et surtout au domicile des Yang. Parents, amis et connaissances envahissent le domicile avec des pleurs et beaucoup d’émotions. Ce moment de deuil exceptionnel a-t-il eu une étreinte particulière sur l’aînée d’Honoré ? Après avoir longuement pleuré, elle demande à parler.

Publiquement, elle soutient être à l’origine de la mort de son frère cadet avec qui elle a le même père et la même mère. Elle poursuit pour dire que mystiquement, elle a bouché l’étui par lequel devrait passer le sérum ou les produits sanguins administrés à Tchehi Honoré.

Plus grave, elle soutient avoir bu mystiquement comme de l’eau. Finalement, avoue que rien ne pouvait sauver son frère Honoré qu’elle a déjà livré à sa confrérie.

Elle demande, par la même occasion, pardon à ses parents. Ces révélations ont profondément divisé la famille. Ceux qui croient aux réalités africaines sont convaincus des pratiques mystiques de l’aînée de Yang Honoré. S’il n’y a pas de tension palpable pour le moment, les funérailles de défunt pourraient être mouvementées.

Sauf changement de dernière minute, Yang Honoré sera inhumé, le samedi 10 juillet 2021, à Kiriao, village situé à 3,5 km de Facobly. Bien avant, la levée de corps est prévue, le vendredi 9 juillet, à la morgue de Man suivie du transfert à Kiriao, en passant par Facobly (23 km). Nos sources indiquent qu’une veillée pourrait être organisée à Abidjan, le vendredi 2 juillet 2021, par la mutuelle dudit village.


Laisser un commentaire

Tromper un homme, c'est détruire sa vision de l'amour, ses relations futures et sa paix intérieure !
Si vous faites ces 4 choses, vos hommes n'iront jamais voir ailleurs
Côte d’Ivoire / Découvrez cette nouvelle photo ultra sexy et très osée de Carmen Sama qui fait jaser la...
Les femmes, quand vous débutez une relation, évitez de parler de ces 4 choses
Ghana : un prêtre filmé en train d'embrasser de jeunes élèves

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9266