Faits divers - Insécurité

Côte d'Ivoire/Insécurité : kidnappées, 3 jeunes étudiantes réussissent à s'échapper grâce à une crise d'épilepsie


Publié le 08 Juillet 2020 à 07:50
Source: Autre Presse
12470

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Kinappées à Yamoussoukro, 03 étudiantes se sont retrouvées à plus de 90 km de leurs lieux d'habitations.

Trois jeunes étudiantes de la commune de Yamoussoukro ont eu leur salut grâce à la crise d'épilepsie qu'a eue l'une d'entre elles, le lundi 06 juillet 2020. Les faits se déroulent à Hiré ville située à près de 100 km de la ville de Yamoussoukro où résident ses filles.

Il est 10 heures du matin, le lundi 06 juillet 2020 lorsque trois (3) jeunes filles se présentent au commissariat de Hiré. Ces dernières âgées de 20 ans, 23 ans, et 24 ans, toutes domiciliées à Yamoussoukro dans différents quartiers soutiennent avoir été enlevées par un véhicule de transport en commun. Une fois à bord du véhicule, les filles ont soutenu avoir inhalé une substance et ont interpellé le conducteur pour lui faire savoir qu'il y a une odeur de gaz qui a envahi le son véhicule.

Toute suite le chauffeur dément l'information et les rassure qu'il n'en n'ai rien. Chemin faisant, elles s'endorment toutes à l'intérieur du véhicule et se réveillent qu'au lendemain dimanche 05 juillet dans une brousse inconnue à Hiré. Les mains liées en présence de cinq jeunes y compris le chauffeur de taxi, les filles sont surprises. Aussitôt, une d'entre elles pique une crise d'épilepsie. Pris de peur, les malfaiteurs paniquent et s'enfuient devant la scène. Ce qui donne le temps à ces filles de se défaire des liens et de s'échapper.

À la recherche d'un refuge, les étudiantes aperçoivent un jeune homme qui les conduit jusqu'au commissariat de police de Hiré. Une fois sur les lieux, les filles expliquent leur mésaventure à la police qui effectue des recherches afin de retrouver les kidnappeurs. « Les recherches sur les cinq jeunes hommes sont jusqu’à cette heure infructueuses. », informe la direction nationale de la police. Avant d'appeler les populations à la prudence et à signaler tous faits suspects d’enlèvement.


Laisser un commentaire

Des brouteurs ivoiriens arnaquent 1 milliard à des sexagénaires québécois
Une Ivoirienne à Stuttgart : « en Allemagne, ce sont les femmes qui draguent »
Coucher avec 3 femmes par jour, il n'en peut plus, il veut arrêter les rituels de l'argent
Partir pour une prière de délivrance, je ne savais pas que ça finirait "comme ça"
Surprise de voir que sa victime est le commandant de brigade de la gendarmerie : Voici sa réaction

Autres articles

Top articles