Actualités - Présidentielle 2020

Sud-Comoé : Ce qui se raconte après la démission d’Amon-Tanoh


Publié le 08 Avril 2020 à 06:38
Source: Autre Presse
745

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Beaucoup se refusent pour l’heure de se lancer dans des observations et commentaires. Mais du côté des ex-compagnons du parti du natif d’Eboué, il ne faut pas se faire d’illusions, la séparation est consommée. Le plus prolixe dans cette affaire est Djéri Diakité, considéré comme le bras droit de Marcel Amon-Tanoh dans le Sanwi. Il dit être quelque peu déçu. C’est pourquoi, il n’a pas manqué de décocher des flèches en direction de son mentor d’hier. Ses récentes déclarations dans la presse en sont une parfaite illustration. D’autres cadres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), connus pour être des membres du cercle restreint de l’ex-ministre des Affaires étrangères ruent en silence dans les brancards, mais se refusent de le signifier publiquement.

A LIRE: Ouattara en colère après les événements de Yopougon prévient : « les auteurs seront recherchés et traduits devant les juridictions compétentes »

Certains qui, jadis, étaient proches d’Amon-Tanoh, comme son « fils », le député Ehimence Sylvain, ont choisi le camp de la continuité avec le pouvoir en place. Avec d’autres fidèles, ils ont tourné le dos à leur maître. On les voit s’afficher avec les actuels pontes du Rhdp dans les meetings et autres rencontres informelles. Comme pour marquer leur adhésion aux idéaux du Rhdp et leur soutien à Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré du Rhdp à la présidentielle d’octobre 2020. Ils sont donc heureux, les irréductibles d’Alassane Ouattara, de constater que le parti présidentiel tient encore dans le Sud-Comoé et continue sa marche soutenue par sa réorganisation chapeautée par le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, Coordonnateur régional du Rhdp.

Toutefois, si pour des militants du Rhdp, le départ de Marcel Amon-Tanoh est du point de vue numérique sans dommage pour le parti, ce n’est pas l’avis de certains observateurs pour qui, la démission donne un signal fort... « Marcel Amon-Tanoh a milité au Rdr pendant que la plupart de ses parents réticents, ne l’ont pas suivi comme il le souhaitait. Il a beaucoup travaillé avec les militants naturels du Rdr.

A LIRE : Soro saisit les institutions onusiennes et internationales contre Ouattara et demande l’ouverture d’une enquête

Alors, lorsqu’il en ressort, on se pose la question sur ce qui a bien pu décourager un fidèle compagnon qui défendait bec et ongle les idéaux de son parti. Il était en quelque sorte, le bouclier, le modèle achevé de l’endurance, la loyauté », a indiqué un politologue. Qui estime que cela donne du grain à moudre aux nouveaux dirigeants du Rhdp appelés à convaincre davantage, pour taire les préjugés sociologiques accentués par le départ du fils de Lambert Amon-Tanoh.

Toute chose qui n’est pas faite pour déplaire au Front populaire ivoirien (Fpi) et au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). Qui voient là, une occasion rêvée de se constituer un slogan de campagne. De plus, les derniers développements de l’actualité nationale marquée par la volatilité du marigot politique ivoirien, pourraient être profitables à Marcel Amon-Tanoh, pour se constituer une base solide dans le Sanwi et même au plan national. Bien évidemment, pourvu qu’il y mette du sien.




Laisser un commentaire

Gbagbo parle des 5 vrais fondateurs du FPI en 1982 : « Nous nous sommes réunis à la « Tour Golem » dans...
Côte d’Ivoire : Gon crée AGC TV et se lance sur les traces de Soro sur les réseaux sociaux
Côte d’Ivoire : « Soro arrive, sa candidature s’imposera au RHDP comme celle de Ouattara s’est...
Les graves dérapages de Gédéon qui compare les opposants à des serpents et fait des appels du pied à...
Côte d’Ivoire : Elle lâche Soro pour Gon en échange d’un « tabouret », Célestine Trazeré est...

Autres articles

Top articles