Actualités - Présidentielle 2020

Situation politique: Ouattara met la pression sur Bédié et lance un défi à l’opposition, la riposte se prépare


Publié le 12 Décembre 2019 à 08:40
Source: Autres Source
1001

Autres Source

En ce sens que cette « mobilisation inédite », selon Alassane Ouattara, est visiblement destinée à convaincre l’opinion de la vitalité du Rhdp, l’enthousiasme des militants et l’engagement de ceux-ci à affronter et vaincre toute adversité. « Nous allons vous présenter à la prochaine conférence de presse, début janvier, le programme trimestriel de 2020. Nous sommes en ordre de marche pour la victoire en 2020 », avait déclaré Adama Bictogo, Directeur exécutif du Rhdp, ajoutant que « les houphouétistes avaient pour objectif, de mobiliser 200 000 personnes et que cet objectif a été atteint ».

Si le Rhdp n’a pas équilibré la balance de la mobilisation avec le Pdci, la barre a été placée à un tel niveau que la pesanteur de la pression s’est posée aujourd’hui sur les épaules de Bédié et ses nouveaux alliés. Leurs prochaines sorties se présenteront comme des défis à révéler, au niveau de la mobilisation. Henri Konan Bédié et ses alliés n’ont plus droit à l’erreur… La démonstration de force du Rhdp, à Yamoussoukro, et à la lumière des discours qui ont été tenus, il serait hasardeux d’affirmer que l’assise du parti Ouattara en Côte d’Ivoire est surfaite.

Loin s’en faut ! Le Rhdp est une réalité politique et sociale. Bédié et les opposants doivent intégrer cette donne, pour se préparer en conséquence. Étant entendu que le parti au pouvoir a toujours une longueur d’avance, surévaluée ou pas, sur l’opposition. C’est une réalité avec laquelle Henri Konan Bédié doit compter…

Venus de l’ensemble des régions du pays, ces milliers de militants ont envahi la place Jean-Paul 2, pour démontrer la puissance de mobilisation de leur parti, dans cet endroit où le Pdci, le 19 octobre 2019, avait battu le rappel de ses troupes. L’enjeu pour Alassane Ouattara était de monter ou démontrer que le Rhdp, son parti, « est la première force politique du pays ». À 10 mois de la présidentielle de 2020, à laquelle la candidature de Bédié est de plus en plus évoquée au Pdci, parce que « c’est le seul à pouvoir battre Alassane Ouattara », selon Kouadio Konan Bertin dit Kkb, la guerre est plus que jamais déclarée.

Elle a pris une forme tangible, aujourd’hui. Au point que lors de son meeting, Alassane Ouattara a répété, à souhait, que sa candidature à la présidence est sur la table du Rhdp, assurant qu’« il n’y aura pas d’exclusion » à cette élection, y compris lui.

La riposte se prépare…

Aux militants qui l’appelaient à briguer un troisième mandant à la tête du pays, Alassane Ouattara s’est lâché : « si vous me demandez de faire un 3e mandat (…) on en reparlera », avant d’ajouter, sans fard : « je veux rassurer les candidats, les uns et les autres, qu’il n’y aura pas d’exclusion de qui que ce soit y compris Ado ». « Si Ado décide d’aller de l’avant, il n’y aura pas d’exclusion, personne ne sera exclu. Je voudrais vous remercier pour votre confiance », a-t-il poursuivi, tout en rassurant qu’en ce qui concerne l’élection présidentielle de 2020, « tout se passera bien » contrairement à celle de 2010. Alassane Ouattara pourra donc être candidat…

À Abidjan, à la Cathédrale Saint Paul du Plateau, Henri Konan Bédié, son parti, la famille biologique de Félix Houphouët-Boigny, ainsi que les alliés du Pdci issus du parti de Gbagbo, ont commémoré, à leur manière, la mémoire de l’illustre disparu. Bédié en a profité pour railler le rassemblement de Yamoussoukro. « Aujourd’hui, c’est le 26e anniversaire de la disparition de la scène politique du président Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire.

C’est un jour de recueillement et non pas un jour de manifestations sur les places publiques pour quels que motifs que ce soit », a dénoncé M. Bédié, après une prière pour l'illustre disparu à la Cathédrale Saint-Paul d'Abidjan-Plateau. « Je voudrais remercier tous les militants du Pdci-Rda, toute la famille biologique du président Félix Houphouët-Boigny, tous ceux qui se sont déplacés pour se rendre à cette célébration à la Cathédrale Saint Paul », a-t-il ajouté.

La Côte d’Ivoire, à travers le Rhdp et le Pdci s’est déchirée autour d’Houphouët-Boigny. Chaque camp, plus que jamais, déploie des efforts pour avoir les faveurs des électeurs du grand centre, un poids non négligeable dans l’électorat ivoirien. D’ores et déjà, le chef de l’État, Alassane Ouattara, a mis à bas toute idée de transition, lorsque son mandat viendra à expiration, en octobre 2020.

Vendredi 6 décembre 2019, à Yamoussoukro, il a déclaré qu’ « il n’y aura pas de transition » politique en Côte d’Ivoire, devant quelque 3 000 chefs traditionnels Baoulé, à la résidence de feu Félix Houphouët-Boigny.

Le président Ouattara a répondu aux leaders politiques qui présagent que la présidentielle de 2020 ne pourrait pas se tenir selon les exigences constitutionnelles. « Nous aurons des élections démocratiques et transparentes le 31 octobre 2020 et tous ceux qui veulent être candidats pourront être candidats », a martelé le chef de l’État, visiblement ulcéré par cette proposition.

L’idée d’une transition, qu’une partie de l’opposition fait circuler dans certaines chancelleries occidentales, a été publiquement évoquées par Danièle Boni-Clavérie. Alors que le Pdci, chef de file de la plateforme de l’opposition, veut reconquérir le pouvoir d’État en 2020, le parti présidentiel s’active à ratisser large sur le terrain électoral.

La commémoration, à Yamoussoukro (ville natale de feu Félix Houphouët-Boigny et capitale politique et administrative du pays), de ce vingt-sixième anniversaire du décès du premier président ivoirien dont ils se réclament, est aussi un défi lancé par Alassane Ouattara. Et, l’opposition, avec le Pdci, ses alliés et d'Eds, proche de Laurent Gbagbo, se prépare à une riposte, les prochains jours.

Un grand meeting est prévu, le 21 décembre 2019, à la place Ficgahio de Yopougon. Le Pdci, pour ce qu’il le concerne, tiendra un important Bureau politique, le 19 décembre 2019, à son siège de Cocody. Deux cérémonies qui devraient donner lieu à d’importantes déclarations.




Laisser un commentaire

Candidature à la présidentielle, Soro, Eco.../ Alassane Ouattara parle depuis Londres : « Je n'ai aucune...
Voici les détails du programme de la marche de l'église catholique du 15 février
Pourquoi interpole déchire la demande Ouattara, extradition de Guillaume Soro, une mission impossible pour...
Après Abidjan, Ferkessédougou, une autre résidence de Soro perquisitionnée
Présidentielle 2020 / Le plan secret de Ouattara pour Gon révélé, ce qui attend Hamed Bakayoko, Amon...

Autres articles

Top articles