Actualités - Politique Nationale

Rencontre Ouattara-Macron à l’Elysée : les cas Guillaume Soro et Blé Goudé, au menu ?


Publié le 13 Octobre 2021 à 11:33
Source: lecourrierquotidien.com
240

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le chef de l’état Ivoirien, Alassane Ouattara, était attendu dans la soirée de ce Mardi 12 Octobre au Palais de l’Elysée, à Paris, pour un rendez-vous avec son homologue Français, Emmanuel Macron, et ce, 4 jours après son arrivée dans la capitale Française, le Vendredi 08 Octobre.

A en croire le confrère d’Africa Intelligence qui donnait la primeur de l’information, parmi les dossiers qui devaient être au menu des discussions entre les deux dirigeants, outre les situations de crise au Mali et en Guinée-Conakry, le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire auquel le numéro 1 Français semble attacher du prix.

Des gestes ont été accomplis par le pouvoir en place à Abidjan en ce qui concerne la décrispation du climat sociopolitique avec notamment le retour en exil de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo qui le 27 Juillet, rencontrait son grand rival de la crise postélectorale de 2010-2011, mais de nombreux obstacles sont toujours perceptibles sur le chemin du retour à la confiance.

Pour l’ancien président et les siens, des concessions non négligeables ont été enregistrées. Illustration de ces avancées notables, le retour d’exil le 09 Octobre de certains de ses plus proches collaborateurs. Entre autres, Ahoua Don Mello ou encore le Colonel-Major, Alphonse Mangly, ancien Directeur général des Douanes. Pour l’heure, le bilan n’est que très partiel. Laurent Gbagbo est rentré et tente de se remettre en selle politiquement.

Mais, deux opposants parmi les plus significatifs de la sphère politique Ivoirienne, demeurent en exil, en l’occurrence, l’ex chef du parlement et ancien premier ministre, Guillaume Soro et son camarade de lutte estudiantine, Charles Blé Goudé, aujourd’hui à la tête du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP).

L’un ploie sous le coup de plusieurs condamnations judiciaires dont l’une à la perpétuité, quand l’autre, définitivement acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI), reste en attente de son passeport. A la situation que vivent ces deux hommes, il faut ajouter le sort réservé aux proches du premier cité, Guillaume Soro, dont de nombreux partisans sont soit astreints à l’exil, soit incarcérés.

Quelle peut être dans le contexte actuel la position de Macron vis-à-vis de ces questions centrales à l’heure où la France est trucidée par la propagande anti-impérialiste en Afrique ? Les choses sont en train de changer. Et la France qui a à cœur de soigner son image, devrait en tenir compte dans sa lecture de la situation politique en Côte d’Ivoire…

Raoul Mobio




Laisser un commentaire

Incident au Congrès de Gbagbo : sa sécurité privée "chassée" par la Police nationale
Nouveau parti de Gbagbo : Simone Ehivet, moi ne pas bouché
Côte d’Ivoire : Adama Bictogo va représenter Alassane Ouattara au congrès du parti de Gbagbo
Affaire du viol : "La bande audio enregistrée à l'insu des émissaires de KKB jugée irrecevable"
Arnaque à la SGCI : Jean-Jacques GNANGNE révèle la plus grosse arnaque bancaire du siècle organisé par...

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9718
Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9097