Actualités - Nouvelle crise au Mfa

Nouvelle crise au Mfa: Une rébellion voit le jour contre Siaka Ouattara


Publié le 03 Septembre 2019 à 11:01
Source: Autre Presse
3679

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

M. Nibo Marcel vient de lui emboîter le pas, pour retirer son soutien à Siaka Ouattara, affirmant qu’il « n’est pas la personne indiquée pour diriger le parti ».

Le Coordonnateur des délégués régionaux du Mfa, Nibo Marcel Dékaon, estime que « le Mfa ne se porte pas bien car, il y a de réels problèmes en son sein ».  Ces problèmes sont liés à une «mauvaise gouvernance ».  « Ces problèmes sont liés à la mauvaise gestion successive des différents présidents. Mais, la gestion de  Ouattara Siaka est encore plus calamiteuse ».

Marcel Nibo accuse par ailleurs Siaka Ouattara d’avoir « tripatouillé» les textes relatifs à la mise en place du Haut conseil politique (Hcp) avant leur dépôt au ministère de l’Intérieur.  « Vous comprenez avec moi qu’il est inadmissible que des textes adoptés au cours du congrès d’un parti politique soient tripatouillés par un individu à des fins personnelles et pire, suite à une réunion des délégués régionaux, le samedi 24 août 2019, pour plancher sur la vie du parti, le camarade Ouattara vient de limoger le camarade professeur Angui Pascal et le même jour le président des jeunes, à savoir le camarade Sohou Ewrard Tanguy. Ce  sont des actes qui vont à l’encontre des textes fondamentaux du Mfa », s’emporte Marcel Nibo.

Pour lui, « Ouattara Siaka a un agenda caché contre le Rhdp et le président de la République Alassane Ouattara ». La conclusion qu’il tire est que Siaka Ouattara n’est pas la personne idéale à la fonction de président du Mfa. « Je conclus que notre leader, Ouattara Siaka, a failli et qu’il ne peut plus nous représenter au sein du gouvernement ni diriger le Mfa », martèle ce natif de Kambly, dans le département de Toulépleu.

« Le bilan de participation de Ouattara Siaka au sein du gouvernement Rhdp est très négatif  voire nul et je dirai même médiocre. Le problème du Mfa n’est pas un problème gouvernemental, encore moins un problème politique intégrant les autres partis du Rhdp. Notre problème se trouve en notre sein », accuse  Nibo Marcel.  Qui évoque, avec une fiente subtilité, la mauvaise gouvernance financière des fonds alloués à son parti par le gouvernement. 

Il se dit stupéfait d’apprendre de la bouche de Siaka Ouattara que le Mfa «n’a jamais perçu un centime comme financement des partis politiques de la part de nos partenaires du Rhdp depuis son entrée au gouvernement ». Il met cette déclaration sur une contre-vérité, étant entendu que, selon lui, « après vérification, il ressort que le camarade Ouattara Siaka perçoit  quinze millions de F Cfa de dotation mensuelle pour le Mfa qu’il utilise à des fins personnelles ». 

« Je voudrais donc attitrer l’attention de tous mes collègues délégués régionaux qu’il y a urgence », lance-t-il. Nibo Marcel invite ses camarades à prendre d’urgence « toutes nos  responsabilités pour éviter ce désordre qui n’honore pas le Mfa, parti membre fondateur du Rhdp ».

Depuis le  25 mars 2018 qu’il préside le Mfa, il n’a jamais convoqué une seule réunion du Bureau politique, fait remarquer Marcel Nibo. « Nous constatons que le camarade Ouattara Siaka a toujours cherché à affaiblir les délégués régionaux  en nous privant de tous les moyens financiers », accuse-t-il.  Dès lors, il appelle ses camarades à mettre un holà à cet état de fait.

  « Il n’est plus question d’aller à un congrès extraordinaire. Nous prendrons toutes les dispositions vis-à-vis de nos textes pour décharger le camarade Ouattara Siaka de toutes ses responsabilités au sein du Mfa et du gouvernement. Nous demandons donc au gouvernement de ne plus faire confiance  à Ouattara Siaka, d’ailleurs  que nous ne reconnaissons plus comme notre représentant au gouvernement Rhdp.

Nous disons aujourd’hui au camarade Ouattara Siaka qu’il n’est plus la personne indiquée pour diriger le Mfa, notre parti. Je voudrais demander à tous mes collègues délégués régionaux, départementaux, les secrétaires de section et aux structures spécialisées de ne plus faire confiance au camarade Ouattara Siaka », lance-t-il à l’endroit de des responsables du Mfa.

Une rébellion qui, visiblement, vise à renverser Siaka Ouattara de la tête de la branche du Mfa qu’il préside.




Laisser un commentaire

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo sous la menace d'une nouvelle procédure judiciaire ?
Détenu depuis près de deux ans pour sa proximité avec Soro, Soul To Soul un homme martyrisé
PDCI : Guikahué n’est plus secrétaire exécutif, voici son point de chute
Diaby Lanciné/ pourquoi il risque la prison!
Scandales à répétitions dans le camp Ouattara : A quand la fin de la saignée ?

Autres articles


Top articles

Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9363