Actualités - Présidentielle 2020

Les 8000 milliards Fcfa adoptés en Conseil des ministres ne sont que l’argent de campagne de Ouattara en 2020, selon Mamadou Koulibaly


Publié le 21 Octobre 2019 à 12:41
Source: lecourrierquotidien.com
8333

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider), Mamadou Koulibaly, dans l'émission qu'il anime une fois par semaine sur sa page Facebook, dénommée « Jeudi, c’est Koulibaly », s’en est pris au régime Ouattara.

Dans la vidéo qu'il a publié sur les réseaux sociaux, le jeudi 17 octobre 2019, le patron de Lider a indiqué que les 8000 milliards FCfa adoptés en Conseil des ministres pour le budget de l’État de Côte d’Ivoire visent à aider Alassane Ouattara à faire sa campagne pour la présidentielle d'octobre 2020.

A LIRE AUSSI: 

Bédié: « Fologo a évité le 1er coup d’Etat en Côte d’Ivoire en 1993 »

Selon lui, ce budget sera voté, à n'en point douter, par l'Assemblée nationale. « C’est vrai que Ouattara a déjà installé son équipe de campagne claire. Il s’est déjà doté de son budget de campagne. nous n’auront jamais autant de moyens que lui.

Son budget de campagne, globalement, c’est 8000 milliards de FCfa. Pour beaucoup d’entre vous, c’est lebudget de l’État de Côte d’Ivoire, mais non, c’est le budget de campagne de Ouattara pour 2020. Il l’a adopté en Conseil des ministres.

Le Parlement va l’adopter. Et puis, qu’i fasse des écoles, des routes, des hôpitaux, ce sera dans le cadre de sa campagne présidentielle. Qu’il recrute des fonctionnaires, des enseignants, des policiers, des militaires, ce sera dans le cadre de sa campagne électorale. Qu’il dépense de l’argent pour n’importe quoi pris dans le budget de l’État, ce sera dans le cadre de sa campagne.

A LIRE AUSSI: 

Sept jours après avoir quitté Abidjan, Ouattara arrive en catimini au Japon, où était-il durant ces jours ?

Qu’il veuille tourner dans le pays pour faire ce qu’il appelle les visites d’État à l’intérieur de son propre pays, ce sera aux frais des contribuables avec le budget de l’État. Nous n’avons pas les moyens de faire autant que lui, mais c’est nous le peuple de Côte d’Ivoire », a martelé Mamadou Koulibaly.

Pour lui, malgré tout cela, 2020 n'est pas « calé et bouclé » comme le prétendent certains dignitaires du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le parti au pouvoir. « Aux uns et aux autres, je vous dis que nous avons la possibilité de gagner. Jamais les possibilités n’ont été aussi bonnes depuis l’ère du multipartisme en Côte d’Ivoire d’aller à des élections avec beaucoup d’incertitudes sur qui va gagner, qui peut gagner.

C’est vrai qu’il y a certains qui se préparent déjà à tricher, à biaiser les règles du jeu. Ils ont déjà, selon eux, bouclé et gérer la Cei. Je ne reviens pas là-dessus, mais je vous ai dit que nous devons nous engager pour exiger, le plus rapidement, que l’on puisse remettre à plat le code électoral, la commission électorale, et l’enrôlement électoral




Laisser un commentaire

Quand Amadou Gon traitait Mamadou Koulibaly "d'enfant de pauvre" et jaloux des riches
Côte d’Ivoire : Indésirable, Amon Tanoh bientôt chassé du gouvernement Gon
Situation politique: Ouattara met la pression sur Bédié et lance un défi à l’opposition, la riposte se...
Gbagbo interdit de candidature et d’interview par la CPI : Me Altit dénonce le « non-citoyen » imposé...
Après plusieurs hors du pays, Soro souhaite rentrer en Côte-d’Ivoire avant les fêtes de fin d’année

Autres articles

Top articles

Publié le 19 Juillet 2019 à 16:56 | 9039