Actualités - Soro Guillaume

En tournée dans le Nord, Guillaume Soro prend des engagements : Ce qu'un villageois lui a confié


Publié le 02 Mai 2019 à 13:45
Source: Autres Source
724

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Partout où il est passé, le député de Ferké s'est imprégné des réalités des habitants. Face à la situation peu reluisante que connaissent les populations, M. Soro a pris d'importants engagements. A Blempo, le « chômeur », comme il aime à se faire appeler, depuis sa démission de son poste de président de l'Assemblée nationale le 8 février 2019, a fait des promesses.

«Je suis venu vous dire que je veux connaître les problèmes de ce village. Ce village, je vais l'aider à cause de Dieu», a-t-il juré. Idem à Bouakaman où l'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo puis d'Alassane Ouattara est resté sans voix devant la misère des populations. «Apporter de l'eau, je suis chômeur mais quand même je peux le faire. Donc la question de l'eau, je vais la régler pour le village», a assuré Guillaume Soro à la satisfaction des populations.

L'ex-Pan a été particulièrement heureux à Golly-Maya (regroupement de 4 villages) lorsqu'il a rencontré un vieil ami à son père. «Je suis arrivé à Golly-Maya où je ne connaissais personne. Voilà un monsieur qui dit qu'il est mon père. Je lui ai dit : mais mon père est mort ! Il dit qu'il est l'ami de mon père. Et je me souviens quand il a commencé à parler de mon père.

Ça m'a donné la chair de poule. Il a été à la Cidt, il a travaillé avec mon papa et il le connaît. Il y a beaucoup qui peuvent dire qu'ils connaissent mon père mais lui je n'ai pas eu besoin de lui poser de questions. Il a dit une phrase et j'ai su qu'il est l'ami à mon père», a dit M. Soro.

Ses visites pour toucher du doigt le vécu des populations n'ont pas laissé les concernés indifférents.Ils ont fait des témoignages émouvants. «C'est la vérité qu'il a dit, tout est vrai», a dit un villageois. Un autre de souligner : «Nous sommes fiers d'avoir accueilli le président Soro Guillaume. Il est venu, ce n’était pas prévu mais nous sommes fiers de l'entendre. Vraiment, il a fait aussi pour la Côte d'Ivoire».

Marabadiassa, chef-lieu de commune, est confrontée à un manque criant d'eau et d’électricité. La localité a été durement éprouvée au niveau du foncier ainsi que par des conflits inter-ethniques en octobre 2018.




Laisser un commentaire

Ouattara candidat : Assoa Adou réagit, « si on veut éviter les risques de déstabilisation, il faut...
Après l’annonce de la candidature de Ouattara, Soro parle : « La dictature est en marche, il faut la...
Politique : Pascale Affi N’Guessan parle du 3e mandat de Ouattara sur France 24 et RFI : « Ce serait...
Épreuve de force en Côte-d’Ivoire: Le serment qui trahit
Tuons la peur en nous et battons nous pour obtenir notre liberté, car depuis hier,nous sommes pris en otage

Autres articles