Actualités - Yamb expulsée

Côte-d’Ivoire: Yamb expulsée pour « s’être moquée des militaires ivoiriens » après l’accident d’hélico de Katiola


Publié le 05 Décembre 2019 à 09:35
Source: Autre Presse
10331

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Nathalie Yamb, la conseillère suisso-camerounaise de l’opposant ivoirien Mamadou Koulibaly, a été expulsée lundi de la Côte d’Ivoire pour des propos ayant « porté atteinte à la dignité des militaires » sur les réseaux sociaux, suite à un accident d’hélicoptères de l’armée le 27 novembre à Katiola (Centre-nord), a indiqué mercredi à Abidjan le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, à l’issue d’un conseil des ministres.

« Nous pensons que les propos de Mme Yamb ont porté atteinte à la dignité des militaires ivoiriens. C’est un motif suffisamment grave pour lui notifier sa reconduite à la frontière », a dit M. Touré, évoquant des « propos malveillants sur les réseaux sociaux qui ont été écrits véritablement au mépris de la compassion que devraient mériter ces différents militaires », suite à cet accident qui a fait quatre blessés, lors de la visite du chef de l’Etat dans la région du Hambol.

A LIRE AUSSI: 

Nathalie Yamb: « Ouattara a choisi la destination vers laquelle il m’a fait expulser, mais il ne choisira jamais ma destinée »

Il a par la suite assuré que la Côte d’Ivoire, qui est un « Etat de droit », ne « peut pas être prise à défaut relativement à quelle que violation des droits de l’homme que ce soit ».

La conseillère de M. Koulibaly, fondateur et candidat déclaré à la présidentielle prochaine de Liberté et démocratie pour la République (LIDER, opposition) a publié sur Twitter le lien d’un article de presse relatif à l’accident, suivi d’un commentaire.

« Comme on veut toujours tout imiter chez les Français: Deux hélicoptères se télescopent à l’aérodrome de Katiola lors de la visite d’Etat de Ouattara dans le Hambol », a tweeté Nathalie Yamb, en allusion à l’accident d’hélicoptères qui a coûté la vie à 13 militaires français de l’opération Barkhane le 25 novembre à Ménaka (Nord-est du Mali), ajoutant: « 40 millions de dollars bousillés ».

Mme Yamb a été expulsée dans la nuit de lundi vers Zurich pour « activités incompatibles avec l’intérêt national », selon l’arrêté d’expulsion, après plusieurs heures d’audition à la préfecture de police d’Abidjan.




Laisser un commentaire

L'étau se resserre-t-il sur le Président Alassane Ouattara au niveau international selon ancien...
Présidentielle 2020 : Bédié annonce le soutien de l'ONU aux revendications de l'opposition
Désobéissance civile : Soro Guillaume forme un comité de pilotage « Il faut crânement le roder et...
Côte d’Ivoire : Le Rhdp met l’opposition en garde ; les Ambassades se barricadent à Abidjan ; fortes...
Le curé de Moossou en colère : « Le président Alassane Ouattara nous a tous eus et roulés dans la...

Autres articles

Top articles