Actualités - CPI

Côte d'Ivoire : Libération de Gbagbo, Philippe Mangou évoque des complots au sommet de l'Etat


Publié le 16 Janvier 2019 à 16:31
Source: Autres Source
2067

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Libération de Gbagbo, Mangou Philippe laisse éclater sa joie

Considéré comme le témoin clé du procureur, le Général Philippe Mangou avait effectivement témoigné au procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cette présence à la barre de l'ex-CEMA de l'armée ivoirienne avait en effet suscité des réactions mitigées sur les rives de la lagune Ebrié.

Certains le qualifiaient de traitre, d'autres l'encourageaient par contre et espéraient qu'il enfoncerait les deux accusés ivoiriens. Quoi qu'il en soit, le Général Mangou était un acteur principal de la crise postélectorale, et sa déposition avait son pesant d'or.

Cependant, ce fils de pasteur a pris à contre-pied détracteurs et partenaires lors de son témoignage. Les évènements clés sur lesquels l'accusation incriminait l'ancien président ivoirien et son ex-ministre de la Jeunesse, notamment la marche sur la RTI, le massacre des sept femmes d'Abobo, les tirs d'obus, ont tous été battus en brèche par l'ancien commandant en chef des Forces armées nationales de Côte d'Ivoire (FANCI), rebaptisées Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), puis Force armée de Côte d'Ivoire (FACI)

Au terme du passage des 82 témoins de la procureure Fatou Bensouda, le verdict des juges de la CPI est imparable : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont acquittés et leur libération immédiate ordonnée.

Cette décision judiciaire a provoqué une salve de joie à travers la Côte d'Ivoire. Le Général Mangou Philippe, par ailleurs nommé Ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon par le Président Alassane Ouattara, exprime ainsi sa joie de voir "ses deux frères" recouvrer la liberté.

La déclaration de Philippe Mangou à propos de la libération de Gbagbo et Blé Goudé
Je ne pouvais pas mettre ma joie au fond de moi lorsque j'ai entendu le président de la chambre dire que le Président Gbagbo et mon jeune frère Charles sont libres et immédiatement. Ce que fait le procureur n'est que procédure légale de la justice, mais le plus important c'est la décision finale des juges, qui en majorité totale décident de libérer ceux-là même qui sont capables d'unir cette nation par juste un seul et unique discours à la nation.

Il est temps que la chasse à l'homme s'arrête, il y'a eu trop de Complot au sommet de l'Etat et j'espère qu'avec le retour prochain de ces deux, le pays vivra enfin ce qu'on appelle la paix et la réconciliation. Merci à Dieu pour la liberté de ces deux hommes que j'aime beaucoup et que je respecte.




Laisser un commentaire

Ouattara candidat : Assoa Adou réagit, « si on veut éviter les risques de déstabilisation, il faut...
Après l’annonce de la candidature de Ouattara, Soro parle : « La dictature est en marche, il faut la...
Politique : Pascale Affi N’Guessan parle du 3e mandat de Ouattara sur France 24 et RFI : « Ce serait...
Épreuve de force en Côte-d’Ivoire: Le serment qui trahit
Tuons la peur en nous et battons nous pour obtenir notre liberté, car depuis hier,nous sommes pris en otage

Autres articles