Actualités - Présidentielle 2020

Antoinette Konan s'exprime "Je ne suis plus membre du PDCI, nous sommes en démocratie, je veux avancer"


Publié le 07 Juillet 2020 à 13:30
Source: lecourrierquotidien.com
1423

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Antoinette Konan est une chanteuse emblématique ivoirienne qui a été révélée au grand public grâce à ses tubes qui relatent avec brio le retour à la source. L'ancienne militante du PDCI a fait une déclaration sur les réseaux sociaux qui a frappé d'étonnement plusieurs milliers de personnes. En effet, la reine de "l'Ahoco", instrument de musique traditionnelle, affirmait qu'elle ne se reconnaissait plus comme une militante du PDCI, mais plutôt comme une partisane farouche du RHDP. Cette déclaration fut faite par la chanteuse emblématique sans le moindre soupçon de regrets.

"Je ne suis plus membre du PDCI. J'ai servi le PDCI pendant plusieurs années. Je ne regrette pas de l'avoir fait. Je n'y suis plus. Je milite désormais au sein du RHDP", a-t-elle fait savoir aux Ivoiriens.

L'artiste estime qu'elle a pris cette décision en toute responsabilité et que la politique était aussi emmenée à se métamorphoser. A-t-elle choisi le bon camp ? Devrait-elle restée au PDCI ? Ces questions resteront posées. Mais, la chanteuse reste convaincue qu'elle a choisi le bon parti et que toutes ces années passées au sein du PDCI ont été fructueuses pour elle. La politique a une connotation versatile. C'est pourquoi, en politique, il convient de rester éveiller, car le changement peut s'opérer d'un moment à l'autre. Antoinette Konan l'a bien compris lorsqu'elle s'exprime en ces termes << Nous sommes en démocratie. Je veux avancer>>.

Avançons donc pour une Côte d'Ivoire stable et pour des élections apaisées.




Laisser un commentaire

Ouattara candidat : Assoa Adou réagit, « si on veut éviter les risques de déstabilisation, il faut...
Après l’annonce de la candidature de Ouattara, Soro parle : « La dictature est en marche, il faut la...
Politique : Pascale Affi N’Guessan parle du 3e mandat de Ouattara sur France 24 et RFI : « Ce serait...
Épreuve de force en Côte-d’Ivoire: Le serment qui trahit
Tuons la peur en nous et battons nous pour obtenir notre liberté, car depuis hier,nous sommes pris en otage

Autres articles