Actualités - Présidentielle 2020

« Ceux qui emprisonnent, maintiennent en exil des adversaires politiques pour se maintenir au pouvoir, ont toujours été du mauvais côté de l’histoire » (Alphonse Soro)


Publié le 20 Juillet 2020 à 18:22
Source: Autre Presse
193449

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

« Ceux qui emprisonnent, maintiennent en exil des adversaires politiques pour se maintenir au pouvoir, ont toujours été du mauvais côté…

Le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Alphonse Soro fustige dans cette déclaration, les pratiques du pouvoir RHDP.

Après une aussi grave crise qu’a connu le pays, il ne peut y avoir d’obstacles infranchissables devant la volonté des enfants du même pays, de se tendre la main, de se pardonner et de tourner la page pour construire ensemble une nation forte. Émettre un mandat d’arrêt contre un candidat en pleine campagne électorale, emprisonner et contraindre en exil ses partisans parce qu’ils ont revendiqué leur droit d’adhérer à la formation politique de leur choix, sont des abominations connues de notre histoire.

A ce cocktail ahurissant, s’ajoute la tentative de ranger aux poubelles de l’histoire un parti jadis « ennemi » et la volonté de faire main-basse sur un autre fut-il ex-allié et piédestal d’accession au pouvoir ; puis de guerre lasse, de s’accrocher sans sourciller à son logo ancestral. Tous ceci, restera comme d’ignobles images de la politique sous nos tropiques, renvoyées hélas à une jeunesse médusée et désespérée.

Téléchargez gratuitement et installez l’Application du lecourrierquotidien.com 
en cliquant ici: 
lecourrierquotidien.apk

Alphonse Soro fustige les pratiques du pouvoir RHDP

Nous qui avions rêvé que désormais l’alternance politique deviendrait un banal passage de flambeau et de renouvellement des générations comme dans toutes les enviées démocraties, nous voilà ramenés à la triste réalité de ce signe indien qui semble collé tragiquement au quadrilatère ivoirien ! Depuis plusieurs décennies, en effet, l’avènement des élections a viré à la hantise permanente, à la peur et au drame.

Nous voilà dans la veillée d’armes avec les mêmes constats qui ont refait de nouveau surface : Candidats écartés ! Prisonniers politiques ! Exilés politiques ! Processus électoral bancal ! Commission électorale contestée…! C’est une lapalissade, partout dans le monde, ceux qui emprisonnent, maintiennent en exil des adversaires politiques et qui ont recours à des manœuvres de passage en force pour se maintenir au pouvoir ont toujours été du mauvais côté de l’histoire.

Paris le 20/07/2020

Alphonse SORO




Laisser un commentaire

Incident au Congrès de Gbagbo : sa sécurité privée "chassée" par la Police nationale
Nouveau parti de Gbagbo : Simone Ehivet, moi ne pas bouché
Côte d’Ivoire : Adama Bictogo va représenter Alassane Ouattara au congrès du parti de Gbagbo
Affaire du viol : "La bande audio enregistrée à l'insu des émissaires de KKB jugée irrecevable"
Arnaque à la SGCI : Jean-Jacques GNANGNE révèle la plus grosse arnaque bancaire du siècle organisé par...

Autres articles


Top articles

Publié le 05 Mars 2021 à 08:56 | 9719
Publié le 21 Juillet 2021 à 11:08 | 9097